La Lumière Artificielle en Photographie Culinaire : Comment & Pourquoi ?

La Lumière Artificielle en Photographie Culinaire : Comment & Pourquoi ?

lumière artificielle photo culinaire

Hello à tous, 

Je voulais vous écrire ce nouvel article qui vient en complément de l’article « Mon Matériel Photo« .

J’ai commandé un kit de lumière artificielle pour installer dans le nouveau studio photo. J’ai reçu beaucoup de questions sur le sujet alors j’ai préféré faire un article entier dessus pour répondre à toutes vos interrogations. 

1/ le kit 

Premièrement, voici le lien du kit que j’ai commandé sur Amazon : Kit SoftBox (je l’ai acheté moi même sans partenariat ni rien 😉 ). 

C’est un kit qui contient deux trépieds avec deux soft boxes qui ont 5 ampoules chacune. Le kit est à monter soit même et est envoyé depuis l’Angleterre. Je n’ai eu aucun soucis pour la livraison, tout était nickel. 

Vient ensuite le moment de faire le montage du kit (ahah! grand moment!). Le trépied est très facile à monter. Je dirais que le plus dur c’est de fixer les soft boxes blanches avec les petites barres en métal. Il faut que la boite soit bien tendue pour ne pas qu’il y ait de plis. Le montage ne prend pas plus de 30 minutes par lampe je dirais. Maintenant que tout est fixé, c’est parti pour les photos!

( J’utilise aussi des réflecteurs comme celui ci : Reflecteur Neewer 

J’utilise aussi une télécommande pour m’aider à prendre les photos : Télécommande )

2/ Pourquoi utiliser la lumière artificielle ? 

Peut-être que tu te demandes si tu as vraiment besoin d’investir dans de telles choses ? ou que tu as peur de ne pas savoir les utiliser ? 

Sache déjà que la lumière naturelle, quand elle est présente, est beaucoup mieux pour la photographie culinaire que la lumière artificielle. Malheureusement, elle n’est pas forcement là tous les jours, surtout dans les journées d’hiver. Si tu rentres tard le soir et que tu es dans la nuit, alors c’est à ce moment là que la lumière artificielle est utile. Si tu peux faire tes photos dans la journée, un jour où il fait beau alors ça sera quand même mieux. 

La lumière artificielle a quand même des points positifs :

– Elle est toujours présente et on peut l’utiliser n’importe quand. 

– Elle ne change jamais (contrairement à la lumière du jour). 

– Tu peux la placer à différents endroits et la bouger. 

Ce sont les points positifs auxquels je pense à ce moment précis. 

Attention : La lumière artificielle est quand même plus difficile à utiliser que la lumière naturelle. 

La lumière artificielle est faite pour toi si : 

– Tu peux faire des photos qu’après le boulot ou tard et que le temps n’est pas au rendez-vous. 

– Si tu vis dans un endroit gris et pluvieux la majeure partie du temps. 

– Si tu es prêt(e) à prendre du temps pour shooter et à essayer de comprendre comment les lumières fonctionnent. 

Personnellement, j’en avais besoin dans mon studio car j’ai déménager dans un endroit où il fait plus sombre et pluvieux en hiver. Comme je fais des photos toute la journée, je pense que c’est nécessaire pour bien travailler et ne pas dépendre de la météo. Un client n’attend pas forcement qu’il fasse beau chez toi haha! 

3/ Prise en main de la lumière artificielle

Après avoir fini de monter mes deux lampes, j’ai tout de suite eu envie de les tester! Ça tombe bien, un cake sort du four! 

Voici le set : 

set up lumière artificielle pour photo culinaire
J’ai mis une lampe de chaque coté du set. 

Premier test : une vidéo. 

Dans le cas d’un tournage de vidéo, il faut que la lumière soit assez forte, pour avoir un effet « blanc ». J’ai donc allumé toutes les ampoules de la soft box. On peut choisir d’allumer 1 ampoule, 3 ampoules ou 5 ampoules suivant l’intensité lumineuse souhaitée. Dans le cas d’une vidéo, les 3 ou 5 ampoules sont nécessaires. J’ai tournée entièrement la vidéo sans soucis : Bon Point! 

Deuxième test : la photographie.

Je suis ensuite passée au shooting de la journée. J’ai gardé le même set pour la première photo. J’ai juste baissé l’intensité à 3 ampoules. Le plus dur ici, ça a été de bien placer les différentes lumières et de trouver la bonne intensité. Si la lumière est trop présente, ça fera un effet trop éclairé sur la photo et ça fera une image « fade ». C’est ce qui m’est arrivé au départ. J’ai eu beaucoup de mal à bien régler le tout. J’ai fais quelques photos et puis j’ai changé de set car je n’étais pas satisfaire du résultat. 

 Après plusieurs autres tests et beaucoup de déceptions (haha! il ne faut pas abandonner si tôt!!), j’ai enfin réussi à avoir un résultat satisfaisant. 

Voici un exemple des photos que j’ai réussi à faire ensuite : 

lumière artificielle en photographie culinaire
 Photo prise avec lumière artificielle, avec réflecteur à gauche et télécommande ou retardateur

Dans cette photo, j’ai placé les deux lampes (avec 1 à 3 ampoules allumées seulement) du coté droit de l’image. Les lumières doivent être assez proche du sujet à photographier mais doivent aussi laisser un peu d’ombre sur le coté gauche pour que la photo soit plus vivante. Il est possible aussi d’ajouter un réflecteur du coté gauche pour renvoyer la lumière sur le sujet. 

Je suis très satisfaite de cette photo mais elle n’a pas été simple à obtenir haha. L’aspect est plutôt naturel même si une édition Lightroom peut être nécessaire à la suite du shooting comme ici. 

4/ Quelques conseils sur la lumière artificielle

Si tu hésites à te lancer dans la photographie avec lumière artificielle, il faut savoir que ça n’a pas été facile à utiliser au départ. Tu auras surement du mal mais il ne faut pas abandonner. 

Essaye de placer les lumières au même niveau que ton set lorsque tu prends en photo un plat simple ou en flatlay. 

Utilise des réflecteurs comme celui ci : Reflecteur Neewer 

Utilise une télécommande pour t’aider à prendre tes photos : Télécommande

Attention à l’intensité de la lumière que tu vas utiliser. Mettre les 5 ampoules actives n’est pas forcement la solution. 

Essaye encore et encore sans te décourager car au début tu vas peut être trouver tes photos un peu fade ou bien « sans vie ». C’est ce que j’ai ressentie au départ. 

Si tu as des questions en plus, n’hésite pas à m’écrire en commentaire 😉 

J’espère que cet article t’a aidé. J’en suis encore qu’au début de mes tests avec mes nouvelles lumières artificielles. Je mettrais des updates de cet article au fur et à mesure de mes découvertes. 

6 Commentaires on "La Lumière Artificielle en Photographie Culinaire : Comment & Pourquoi ?"

  1. Line
    1 octobre 2020 Répondre

    Merci pour ces conseils !

  2. Cecilecooks
    1 octobre 2020 Répondre

    Super article ! C'est toujours hyper intéressant de lire tes articles qui donnent de précieux conseils.

  3. Raja
    3 octobre 2020 Répondre

    Merci pour tous ces conseils !!
    Je voulais juste savoir quel objectif vous utilisez-vous?

    • Justine
      6 octobre 2020 Répondre

      J'utilise un 24-105mm et un 50mm, mon matériel est dans l'article ici :
      https://www.pastryandtravel.com/article-photo/photographie-culinaire-mon-materiel/

      Belle journée :)

  4. Émilie
    5 octobre 2020 Répondre

    Merci pour cette article. Je me demandais justement quel matériel tu utilisais, je pense de plus en plus à investir avec l’automne qui vient d’arriver. Ton article tombe à pic ☺️🙏. Belle semaine à toi.

Un commentaire ?

Votre email ne sera pas affiché. Les champs marqués par un * sont requis

Laisser un commentaire